artcréationliberté

Liberté, création et beauté

Souvent opposée à l’efficacité, la beauté est aujourd’hui un composant indispensable à la plupart des campagnes de communication en ligne, par sa capacité à attirer et distinguer. Mais de quelle beauté parle-t-on ? Quel est son rôle dans la communication ? Pourquoi est-elle au centre de la création ?

Caspar_David_Friedrich_-_Der_Wanderer_über_dem_Nebelmeer (1)

© Karl Caspard Friedrich. Le voyageur contemplant une mer de nuages.

La création pourrait être définie comme l’expression d’une sensibilité confrontée à une réalité. En s’exprimant, le créateur transcende cette réalité en lui donnant une nouvelle forme empreinte d’une beauté, qui véhicule le message.

Des contraintes validées

En amont du travail de création se situe donc l’énoncé clair, défini et accepté de la création voulue. Cette étape est indispensable : le client se positionne sans équivoque sur ses attentes. Le premier travail sur la création se fait donc auprès du client, par une maïeutique rigoureuse.

Le mythe de liberté absolue

Le mythe de la liberté absolue est souvent attaché à la création. Cette vision romantique est la plupart du temps inexacte : le créateur se nourrit de contraintes. L’urgence, l’économie de moyen, les attentes, le cadre, sont autant d’appuis à la capacité créatrice. En agence, la rigueur du brief stimule la création.

Didactisme

Sans explication, une création ne peut être comprise, et peut agresser. Le dialogue et l’explication sont indispensable à la présentation d’une création. Les couleurs, formes et thèmes créés sont autant de réponses subtiles, nécessitant une explication patiente, et parfois un temps d’apprivoisement.

Est beau ce qui plaît universellement / Kant

Valeur controversée par excellence, les beautés ne se laissent pas définir facilement. Un consensus émerge autour de l’émotion qu’elle provoque. Souvent opposé à l’efficace, la beauté est aujourd’hui le vecteur le plus indispensable d’une communication : elle distingue, singularise et rapproche, dans un doux choc.

Mais ne dit-on que les principales beautés sont celles du cœur et de l’authenticité ?

Remerciement : Pauline Pons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *